Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Risques VS Fictions

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Risques VS Fictions le Ven 9 Sep 2011 - 16:25

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
C'est une emission que je réalise pour une asso (et sa webtv) qui bosse sur l'information dans le Risque Majeur (c'est a dire le risque de catastrophes naturelles et technologiques...). Cette émission a pour thème d'analyser le risque majeur dépeint dans un film du point de vus d'un spécialiste.

On viens de sortir le premier épisode en deux partie, qui analyse "La Folie des Hommes" du point de vue de Claude Gilbert, directeur de recherche en science politique au CNRS. Je vous préviens, c'est de la science politique pointue sur un film méconnus, donc c'est pas aussi grand public que j'aurais voulu.

N'hésitez pas a me faire part de vos critiques, remarques, et suggestions, pour qu'on puisse s'améliorer, on a projeté d'en faire une série (sur d'autres films avec d'autres spécialistes)


Première partie:




Seconde partie:


Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Risques VS Fictions le Ven 9 Sep 2011 - 21:31

Swarley

avatar
Yamabushi
Yamabushi
Pas mal la musique d'intro ça change des musiques d'émissions ou de documentaires classiques, après je ne suis pas assez calé pour critiquer ton montage.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Risques VS Fictions le Sam 10 Sep 2011 - 0:27

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
Yep, merci. Je suis aussi assez content de cette musique, ca rafraichis. Mais pas que le montage, aussi les habillages, generiques, voix off, interview, je sais pas, ce qui vous passe par la tete^^

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Risques VS Fictions le Sam 10 Sep 2011 - 0:37

Swarley

avatar
Yamabushi
Yamabushi
Bah quand je disais le montage ce n'était qu'un exemple, je sais bien qu'il n'y a pas que ça comme travail lorsqu'on réalise une émission Wink

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Risques VS Fictions le Sam 10 Sep 2011 - 8:48

policenauts

avatar
Moderateur
Moderateur
moi c'est la voix off que je trouve particulière


_________________
Animals As Leaders:1 / Apocalyptica:1 / Arch Enemy:2 / Arkona:2 / Cradle of Filth:2 / Dalriada: 1 / Devin Townsend: 2 / Eluveitie:2 /
Epica:3 / Finntroll:2 / Galneryus:1  Gojira:3 / Gravity:2 / Iron Maiden:1 / Kalisia:1 / Korpiklaani:1 / Lacuna Coil:1 / Luna Sea:1 / Metallica:3 /
Myrath:1 / Nightwish(Tarja):1 / Rhapsody:2 / Sentenced:1 / Sonata Arctica:5 / Symphony X:1 / Tesseract:1 / Ultra Vomit:1 / Within Temptation:1 / X japan: 1,5 ^^
Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Risques VS Fictions le Sam 10 Sep 2011 - 17:30

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
policenauts a écrit:moi c'est la voix off que je trouve particulière

C'est a dire? T'aimes, t'aimes pas, tu l'aurais plus vus comment, t'as des conseils?

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Risques VS Fictions le Lun 24 Oct 2011 - 23:23

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
Le second numeros viens de sortir. Aujourd'hui, "le Syndrome Chinois" analysé par Gregoire Deyirmendjian, Chef de la division de Lyon de l'Autorité de Sûreté Nucléaire.

La première partie traite du risque nucléaire dépeint dans le film:



Et la seconde des conflits entre sûreté et rentabilité.




Ne ratez pas le plutôt inquiétant "Oui, la, le film se passe dans les années 70 et met en lumière une falsification des radiographies de soudures, et bien des problèmes de falsifications de radiographies de soudures, ce sont des choses que l'ont peut voir encore aujourd'hui en 2011"
Ça fait froid dans le dos.

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Risques VS Fictions le Mar 25 Oct 2011 - 10:45

merle

avatar
Samourai
Samourai
Sereb, je regarde le premier, sur la folie des hommes. Ce ne serait pas toi la voix off ...? Il me semble que oui :p et le seul reproche que je te ferais, c'est que tu parles un peu vite et pas toujours très intelligiblement. Je pense que ça peut sembler "bizarre" parce que tu n'as pas le "ton classique" du journaliste, donc on est pas vraiment habitué.

Du coup je te donne mes remarques, mieux vaut tard que jamais hein ^^"

- Le "générique" est top je trouve Smile
- Niveau lumière c'est pas terrible je trouve, l'image est terne et peu contrastée, du coup ça fait gris, plat, et presque "flou" du coup. C'est moins prononcé sur les gros plan, vu qu'on capte mieux la lumière en GP. Smile
Par contre c'est une très bonne chose de mettre le time code sous les extraits de film, ça permet de bien se repérer (même en ne connaissant pas le film), et ça authentifie votre source je pense. J'aurais pour ma part ajouté l'année de sortie du film, parce que ça ne semble pas anodin pour justement replacer les propos cités dans le contexte de l'époque.
- Pour le montage, euh j'ai pas porté un œil très très attentif, mais j'ai l'impression qu'il y a certaines coupes un peu raides, un passage au gros plan pile entre deux phrases par exemple, alors que ça passe mieux si ya une amorce d'un plan à l'autre. Celui à 10'32'' par contre passe très bien.

Je passe au syndrôme chinois.
- Le premier plan qui fait office de "plan d'ensemble" en quelque sorte (pour situer le mec dans son milieu de travail quoi) me gène un peu à cause du pc portable qui parasite ton cadre je trouve. ça donne envie de l'écarter avec la main un peu tu vois ? lol.
- Le premier plan rapproché est pas super bien cadré (au niveau du haut de son crâne), mais le suivant (plan rapproché j'entends) est nickel.
- Le lien avec les scènes de film est vraiment bien foutu par contre, ça s'intègre parfaitement dans l'entretien avec l'"expert". A ce niveau là c'est très agréable à regarder.
- La lumière pour celui ci est un peu mieux (surement dû à un éclairage / temps différent dans ce lieu ci), mais ya toujours cet aspect un peu terne. Je sais pas si ça vient de ton matos, de l'éclairage pendant l'entretien ou d'un choix personnel, mais ça m'apparait un peu plat et tristounet.


Après, je ne suis pas super familier avec la réalisation de documentaires / interviews, donc les éléments techniques que je souligne ne sont peut-être pas les plus pertinents. Je serais tenté de dire qu'un troisième angle de vue pourrait être intéressant lors des interviews. Je peux pas te dire lequel en particulier, mais histoire d'apporter un peu de variation dans tes plans. Le petit zoom-arrière passe bien je trouve.
Je sais pas exactement comment se passe le tournage d'ailleurs pour un documentaire, si tu fais plusieurs prises de l'interview sous différents angles et tailles de plan comme pour un film ou si ça s'opère différemment. (parce que m'est avis que ça se sentirait niveau fluidité de phrases mais bon ché pas)

Sinon je me demandais, comment se fait le choix de films ? Tu choisis ton thème et tu trouves un film pour y coller, ou bien tu tombes sur un film et tu te dis que ce serait intéressant d'étudier les risques dans ce film ? Comment argumentes-tu ton choix de films assez méconnus et donc pas "grand public" ? (même un vieux film j'entends, un bon gros classique parlerait surement à plus de monde ?) Il y a des tas de films contemporains d'ailleurs et qui traitent allègrement de gros trucs du style (risques nucléaires, barrages, catastrophes naturelles et compagnie), ya matière à exploitation non ? (et surtout à critique des gros blockbusters qui ont souvent des bases scientifiques un peu bancales!)

En tout cas c'est vraiment intéressant et novateur comme démarche, même si j'avoue que les sujets traités sont un peu aux limites de mon domaine de compréhension (ou d'intérêt probablement) lol
J'espère que mes remarques ne seront pas mal interprétées, loin de moi l'idée de vouloir tacler ou paraitre désagréable hein Mad

Je mets dans mes favoris en tout cas pour surveiller les prochaines émissions Smile

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Risques VS Fictions le Mar 25 Oct 2011 - 13:16

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
OUUUAAAIIISSSSS!!!!!
Une critique en règle, argumentée, et touffue.
Je kiffe, Merle, t'es la première sur le net je crois (j'ai pas essayer de promouvoir ça que dans ce forum).



merle a écrit:Sereb, je regarde le premier, sur la folie des hommes. Ce ne serait pas toi la voix off ...? Il me semble que oui :p et le seul reproche que je te ferais, c'est que tu parles un peu vite et pas toujours très intelligiblement. Je pense que ça peut sembler "bizarre" parce que tu n'as pas le "ton classique" du journaliste, donc on est pas vraiment habitué.


C'est bien moi la voix off (dans l'autre épisode aussi d’ailleurs), a la base j’étais pas chaud pour le faire, je comptais prendre un vrais comédien et passer par un studio. Mai j'ai été pressé par le temps, et du coup je l'ai fait un peut a l'arrache, (je suis pas comédien, j'ai un cheveux sur la langue, ma diction est pas terrible, j'ai pas les équipements/locaux pour faire un truc top...). Bref c'est un peut du système D. Le problème c'est que ça a plutôt plus a mes boss, donc je sait pas si je pourrais mettre une vraie voix sur les prochains numéros.





merle a écrit:Du coup je te donne mes remarques, mieux vaut tard que jamais hein ^^"

- Le "générique" est top je trouve Smile

Merci, j'en suis aussi assez fiers.^^

merle a écrit:- Niveau lumière c'est pas terrible je trouve, l'image est terne et peu contrastée, du coup ça fait gris, plat, et presque "flou" du coup. C'est moins prononcé sur les gros plan, vu qu'on capte mieux la lumière en GP. Smile

La, tu touche un vrais drame, j'ai pas de matos de lumière, donc c’était en light "démerde toi sur place" (avec tous les problèmes que ca peut avoir). Du coup, puisque mon sujet était sous exposé, j'ai improvisé un étalonnage qui est par la suite devenus un choix assumé. Le sujet et le fond, sur les deux angles, ont un traitement différend, le sujet est saturé, rehaussé, et le fond est désaturé, plus sombre, et flouté. Ca donne cette image particulière un peut porno des 70es je trouve. Mais, le fond prenant plus d'espace, ça donne ce coté "grisâtre". Malheureusement, tant que je partirais pas tourné avec des mandarines, je pourrais difficilement faire mieux.


merle a écrit:Par contre c'est une très bonne chose de mettre le time code sous les extraits de film, ça permet de bien se repérer (même en ne connaissant pas le film), et ça authentifie votre source je pense.

Authentifier je sais pas, mais quand on cite un bouquin, on donne l'extrait entre guillemets, l'auteur, l’éditeur, l'année, et la page ou on peut trouvé l'extrait. Moi, quand je cite un film, mes fondus au noir sont des guillemets, et mon timecode est la page. Ça me paraissais plutôt naturel, et je suis même étonné que peu de gens le font. Le timecode peut aussi avoir une fonction qui sert le propos, comme quand a l’épisode 1.1, l’interviewé dit que des le début du film, la catastrophe est annoncée, et l'extrait qui suit nous dit qu'il y a un problème, et le timecode nous indique que c'est a 5 minutes.



merle a écrit:J'aurais pour ma part ajouté l'année de sortie du film, parce que ça ne semble pas anodin pour justement replacer les propos cités dans le contexte de l'époque.
L'année de sortie est donné quoi qu'il arrive dans les crédits de fin. Pour la folie des hommes, ca me parait anodin, que le film date de 1980 ou 2011, il reste une version romancée d’évènement survenus au début des années 60. Pour le syndrome chinois c'est très important, parce que le film s'inscrit dans l'industrie nucléaire de la fin des années 70, qu'il est sortis quelques jours avant l'incident de Three miles island, et que l’interviewé passe son temps a dire que ça a pus se passé comme ça aux usa a cette époque, mais aujourd'hui en France c'est très différend. Vue que pour ce film, l'année de production est importante, c'est, en plus des crédits de fin, dit au début dans le commentaire.

merle a écrit:- Pour le montage, euh j'ai pas porté un œil très très attentif, mais j'ai l'impression qu'il y a certaines coupes un peu raides, un passage au gros plan pile entre deux phrases par exemple, alors que ça passe mieux si ya une amorce d'un plan à l'autre. Celui à 10'32'' par contre passe très bien.

Si tu n'as pas été attentive, c'est que le montage remplis sa tache. Les changement de plans ont deux utilitées, rythmé, et découpé dans la parole. En gros, une fois sur deux, quand on passe de gros plan a plans d'ensemble et inversement, c'est que j'enchaine ses idées aux montage différemment que ce qu'il a fait au tournage (pour différentes raisons, rythme, clartés, répétitions, densité et utilité du propos...) Les changement de plans au milieux de phrases ne me gênent pas plus que ça, parfois ils étaient obligatoires, parfois non. Peut tu me dire ou ca t'as gêné? (et 10'32'', c'est la longueur de la première partie de la première émission, faut regardé le temps de gauche de la barre)

merle a écrit:Je passe au syndrôme chinois.
- Le premier plan qui fait office de "plan d'ensemble" en quelque sorte (pour situer le mec dans son milieu de travail quoi) me gène un peu à cause du pc portable qui parasite ton cadre je trouve. ça donne envie de l'écarter avec la main un peu tu vois ? lol.

C'est vrais que c'est un peut parasitant. Âpres, il y a deux choses, premièrement, pour les deux numéros, le décors aide énormément a caractériser le personnage qui y travaille, le chercheur passionné et touffus dans son bordel ambiant, et le directeur clair, précis, a la parole de politique et aussi excitant qu'un expert comptable dans un bureau tellement clean qu'on pourrais le lécher. Son pc portable fait partie intégrante de ce décors. La seconde chose, c'est que il lisais le film dessus. Même si ils l'avaient vus dans les jours précédant l'interview, je leur ai repassé des extraits pendant l'interview pour qu'ils les commentent.

merle a écrit:- Le premier plan rapproché est pas super bien cadré (au niveau du haut de son crâne), mais le suivant (plan rapproché j'entends) est nickel.

Je suis d'accord, apres, le truc, c'est que je raccorde un gros avec un ensemble, ou l'inverse, et je suis souvent obligé de changé de plan a un moment et pas a un autre, donc faut aussi faire des compromis et accepté au montage des plans qui aurais pus être mieux cadré.

merle a écrit:- Le lien avec les scènes de film est vraiment bien foutu par contre, ça s'intègre parfaitement dans l'entretien avec l'"expert". A ce niveau là c'est très agréable à regarder.

Merci. Dans le concept du programme, ce jeu de ping pong entre le film et l'expert est très important pour gardé le lien, pour le rythme, et tous les extraits utilisés sont justifiés dans la mesure de ce que l’interviewé en dit, aucune seconde du film est la gratuitement (même si parfois cette justification est moins évidente).


merle a écrit:- La lumière pour celui ci est un peu mieux (surement dû à un éclairage / temps différent dans ce lieu ci), mais ya toujours cet aspect un peu terne. Je sais pas si ça vient de ton matos, de l'éclairage pendant l'entretien ou d'un choix personnel, mais ça m'apparait un peu plat et tristounet.

Deux choses, meilleures conditions d’éclairage sur place, et application de mon principe d’étalonnage. Même si pour le coup, c'etait moins "obligatoire" l'eclairage etait quand même pas top et ca garde une unité de traitement entre les épisodes, un principe de réalisation quoi. C'est vrais que ca applatis, apres, son bureau etait triste a mourir de base hein.^^


merle a écrit:Après, je ne suis pas super familier avec la réalisation de documentaires / interviews, donc les éléments techniques que je souligne ne sont peut-être pas les plus pertinents. Je serais tenté de dire qu'un troisième angle de vue pourrait être intéressant lors des interviews. Je peux pas te dire lequel en particulier, mais histoire d'apporter un peu de variation dans tes plans. Le petit zoom-arrière passe bien je trouve.

Une troisième cameras, après, c'est du budget en plus, je préfère le consacrer dans de la lumière et de la voix off la ^^. Apres, il y a aussi la question de "ou la mettre" parce que intervieweur est absent du film (on entends pas mes questions, on ne me vois pas), et mettre une troisième cameras sur sa gueule me parais un peut too much.



merle a écrit:Je sais pas exactement comment se passe le tournage d'ailleurs pour un documentaire, si tu fais plusieurs prises de l'interview sous différents angles et tailles de plan comme pour un film ou si ça s'opère différemment. (parce que m'est avis que ça se sentirait niveau fluidité de phrases mais bon ché pas)

C'est assez simple, je l’interview une seule fois, avec deux cameras, et je découpe tout ça ensuite. Je ne lui demande pas de me refaire une réponses (ou de rares fois, quand le mec est pas clair et que tu peut condensé sa réponse en quelques phrases).


merle a écrit:Sinon je me demandais, comment se fait le choix de films ? Tu choisis ton thème et tu trouves un film pour y coller, ou bien tu tombes sur un film et tu te dis que ce serait intéressant d'étudier les risques dans ce film ?


Un peut les deux, j'ai établis une liste d'une dizaine de films "a traiter", que j'ai trouvé par recherche ou par ce que je suis tombé dessus. Le truc c'est que mes critères de sélections sont draconiens.



merle a écrit:Comment argumentes-tu ton choix de films assez méconnus et donc pas "grand public" ? (même un vieux film j'entends, un bon gros classique parlerait surement à plus de monde ?) Il y a des tas de films contemporains d'ailleurs et qui traitent allègrement de gros trucs du style (risques nucléaires, barrages, catastrophes naturelles et compagnie), ya matière à exploitation non ? (et surtout à critique des gros blockbusters qui ont souvent des bases scientifiques un peu bancales!)

Bien justement, c'est super chiant de trouver des films et il y en a pas tant que ça qui conviennent. Au début, avant de me consacrer a la recherche de films, je me disais comme toi, qu'il y en aurais pleins, et bien non. Les films que j'ai sélectionné, je m'en fous de leur nationalité, ou de leur nombre d'entrées, de leur réception critique et qualité, je cherche des films qui parlent de risque majeur, ne contenant pas d’éléments fantastiques ou de SF, et étant distribué en France. Donc ça exclue les zombie, les épidémies ne sont pas un risques majeur (je sait c'est bizarre), les aliens, les maya, le nucléaire militaire, les attentats, l'avalanche en temps que risque sportif, l'incendie en temps que risque domestique... et ils doivent en parler suffisamment (de manière bancale ou plausible, on s'en fout), pour qu'un expert puisse avoir des trucs intéressant a raconter.

Et bien au final, il reste plus grand chose en fait, j'ai virer pas mal de films sur ma liste et la je suis arrivé a 12 (inclus c'est deux la), et c'est juste ce dont j'ai besoin, mais si t'as des idées, je te jure, hésite pas. Et rassure toi, il y a quelques blockbusters.

merle a écrit:En tout cas c'est vraiment intéressant et novateur comme démarche, même si j'avoue que les sujets traités sont un peu aux limites de mon domaine de compréhension (ou d'intérêt probablement) lol
J'espère que mes remarques ne seront pas mal interprétées, loin de moi l'idée de vouloir tacler ou paraitre désagréable hein Mad


Merci. Crois moi c'st dur quand on parles de risque de pas aire des trucs chiant a la arte a 4h du mat. Même avec toute la bonne volonté du monde. Et tu peut y aller, je ne prends jamais mal la critique expliquée.



merle a écrit:Je mets dans mes favoris en tout cas pour surveiller les prochaines émissions Smile

Cool, on a prévus d'en faire plus ou moins un par mois, le prochain seras sans doute "Sinking of Japan" de Shinji Higushi, un truc assez prophétique par rapport au séisme du Tohoku, analysé par un tectonophysicien.

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Risques VS Fictions le Mar 25 Oct 2011 - 14:06

merle

avatar
Samourai
Samourai
De rien pour la critique lol, c'est intéressant je trouve et bon, c'est un peu mon domaine alors ça me plait bien :p

Pour la voix-off, moi j'aime bien ton cheveux sur la langue :p Ya des journalistes qui en ont (notamment sur France inter), ça pose pas de problème. C'est plutôt la prononciation qui peut être à travailler. Après, le fait que tu ne sois pas pro donne justement une petite touche particulière, bien à toi, et ça entre vachement en jeu dans la couleur que ça donne au tout. Après c'est clair que quand on doit faire avec les moyens du bord, c'est jamais aussi clean qu'on voudrait, et franchement tu t'en sors bien !

Pour ta lumière, oui effectivement avec des mandarines ça serait le top ^^" Mais bon en attendant t'as tjs le système D : apporter des lampes (assez puissantes on est d'accord ^^'), des écrans de polystirène (un côté peint en noir, l'autre laissé tel quel. ça te permet de renvoyer la lumière naturelle, ça marche très très bien pour éclaircir un sujet, ou éviter des faux-jours.. et ça coute que dalle! - en plus c'est encombrant mais léger XD)
ça peut peut-être te permettre d'améliorer un peu le rendu global. Smile

Au tps pour moi pr l'année du film, j'ai pas fait gaffe x)

Quand je disais que je n'avais pas été très attentif au montage, c'est que je faisais la navette entre la vidéo et le topic ici présent pour écrire.
Mais oui j'ai bien conscience qu'en docu tu coupes aussi parfois un peu où tu peux (c'est parfois un chouille vrai en cinéma de fiction, parce que des fois on peut juste pas couper là où on voulait exactement -_- ou alors faut faire des concessions effectivement et souvent le fond prend le pas sur la forme, donc à ce niveau là oui bien sur, le cadrage un peu bancal parfois est un compromis compréhensible)
Je suis con -_- Donc oui pardon je parlais d'un changement de plan non pas au milieu du phrase mais entre deux phrases. Je crois que c'était celui à 8'59'' que je trouvais un peu raide, car pile entre deux phrases. Alors que celui de 9'14 est super fluide, l'enchainement se fait bien grâce à l'amorce de geste dans l'un qui se retrouve dans l'autre.
Enfin bon, après ça choque pas non plus plus que ça hein.


Pour l'histoire du pc portable, oui je comprends bien que le décor a un rôle tout à fait important pour "présenter" l'interviewé, c'est juste le placement du portable dans le cadre qui m'a gêné en fait. Mais je sais bien que vu le bureau ça devait pas être évident d'y faire un joli cadre ^^' (celui du chercheur bordélique donne plus matière à faire un beau cadre c'est net!)

Pour le côté technique du tournage, je pensais bien à deux caméras, c'est ce qui me semblait le plus simple et pratique mais vu que je me doutais que t'avais pas un gros budget je me disais que t'avais ptètre pas pu faire avec deux. De toute façon oui, vu les moyens qui te sont donnés, comme ça ça passe très bien déjà et l'ajout d'une troisième caméra ne se justifie que par la diversité de plan que ça pourrait apporter..

Pour le choix des films, je ne me rends pas totalement compte de ce qui doit entrer en jeu, et c'est vrai que beaucoup de films incluent un côté SF ou fantastique.. En plus c'est pas trop le style de films que je vais voir donc je n'ai pas beaucoup de références.
En fait ça inclue quoi les "risques majeurs" ? Sur le site ya une liste, mais genre par exemple, le transport des matières dangereuses.. Un film comme "le salaire de la peur" ça peut marcher ?

Est-ce que tu peux donner ta liste, ou tu préfères peut-être la garder histoire de ménager un peu de suspens lol. Non parce que ça m'intéresse vachement en fait pour comprendre le procédé de "recrutement" des films x)

Oh je veux bien te croire, c'est des sujets extrêmement pointus, et c'est pas super "ludique" (en même temps pour ça ya C'est pas sorcier *sors*), le côté "cinéma" ouvre quand même une porte et via ce procédé de confrontation experts vs films de fiction, je trouverais ça passionnant d'avoir des astronomes et/ou physiciens qui te démontent par A+B les films de SF qui se passent dans l'Espace par exemple... C'est passionnant de s'attarder sur la crédibilité des théories/lois scientifiques des films, même si là on entre dans un domaine un peu différent quand même de ce que vise cette série de documentaire.

N'empêche tu dois toucher à mort toi aussi, pour trouver le genre de questions pertinentes à poser et tt (d'ailleurs à ce sujet je trouve le parti pris du "journaliste absent" absolument génial, plus ça va et moins je supporte les journalistes dans les docus, et franchement bien souvent ça n'en est que plus intéressant lorsqu'ils en sont absents.(ce qui en soi peut sembler un brin paradoxal...)

(ps : tu montes sur Première ou Final Cut ?)

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Risques VS Fictions le Mar 25 Oct 2011 - 15:57

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
merle a écrit:
Après c'est clair que quand on doit faire avec les moyens du bord, c'est jamais aussi clean qu'on voudrait, et franchement tu t'en sors bien !
Mercis, c'est aussi ce que mes boss ont dit: "bien finalement, avec toi, c'est pas pire."
Je sais pas encore si on va continuer comme ça a l'avenir.

merle a écrit:Pour ta lumière, oui effectivement avec des mandarines ça serait le top ^^" Mais bon en attendant t'as tjs le système D : apporter des lampes (assez puissantes on est d'accord ^^'), des écrans de polystirène (un côté peint en noir, l'autre laissé tel quel. ça te permet de renvoyer la lumière naturelle, ça marche très très bien pour éclaircir un sujet, ou éviter des faux-jours.. et ça coute que dalle! - en plus c'est encombrant mais léger XD)
ça peut peut-être te permettre d'améliorer un peu le rendu global. Smile

Yep, c'est compliqué de se balader avec ça pour interviewer un mec loin. Mais du coup, on a acheter un réflecteur. Ca permettras d’améliorer les choses, on a en projet d'acheter de la manda.



merle a écrit:
Je suis con -_- Donc oui pardon je parlais d'un changement de plan non pas au milieu du phrase mais entre deux phrases. Je crois que c'était celui à 8'59'' que je trouvais un peu raide, car pile entre deux phrases. Alors que celui de 9'14 est super fluide, l'enchainement se fait bien grâce à l'amorce de geste dans l'un qui se retrouve dans l'autre.
Enfin bon, après ça choque pas non plus plus que ça hein.

C'est typiquement ce que je disais sur la découpe dans la parole. Les plans autour de 8'59 sont a quelques minutes d’écart dans les rushs, et autour de 9'14, i n'y a pas de coupures temporelle au changement de plan. En fait j'ai du jongler avec des bouts pour remettre en forme son idée qui était pas très claire quand il me l'a servis au tournage.


merle a écrit:Pour l'histoire du pc portable, oui je comprends bien que le décor a un rôle tout à fait important pour "présenter" l'interviewé, c'est juste le placement du portable dans le cadre qui m'a gêné en fait. Mais je sais bien que vu le bureau ça devait pas être évident d'y faire un joli cadre ^^' (celui du chercheur bordélique donne plus matière à faire un beau cadre c'est net!)

Tout a fait, sans compter que quand t’interviewe le chef d'une haute autorité administrative qui lead des trucs super importants, et qui a déjà accepté de joué a ton petit jeu de se mater un film pour répondre a tes question, c'est compliqué de prendre 15 minutes et penser a ce genre de choses dans l’installation qui inclus déja des trucs vachement importants, genre la prise son, la position et réglage des cameras... Bref c'est typiquement le genre de choses que tu t’aperçoit au montage, sauf si t'as une troisième personne pour le tournage. La, on était deux, un derrière les cams, qui s'occupait de la technique, et moi aux questions.





merle a écrit:En fait ça inclue quoi les "risques majeurs" ? Sur le site ya une liste, mais genre par exemple, le transport des matières dangereuses.. Un film comme "le salaire de la peur" ça peut marcher ?

Risque majeur, c'est grosso modo un risque qu'une société encours, qui a peu de chances d'arriver, et qui si elle arrive fait que cette société serais dans une merde noire. C'est typiquement les risques listés sur le site. C'est la confrontation d'un aléa et d'un enjeu. L'avalanche (aléa) est un risque majeur quand des cons font des maisons (enjeux) au pied des montagnes, pas quand un skieur se fait niaqué. Et pour ton film, je l'ai jamais vus, mais faut que je vois ça pour voir si c'est jouable.



merle a écrit:Est-ce que tu peux donner ta liste, ou tu préfères peut-être la garder histoire de ménager un peu de suspens lol. Non parce que ça m'intéresse vachement en fait pour comprendre le procédé de "recrutement" des films x)

Non je m'en fout, sache juste que c'est temporaire et soumis a évolution.
-La folie des hommes
-le syndrome chinois
-sinking of japan
-tremblement de terre (1974, charlton hestin, hihi)
-Twister
-Volcano
-le pic de dante
-Right at your door
-le jour d'apres
-unstoppable
-tokyo magnitude 8.0 (qui n'est pas un film mais une serie d'animation)
-La grande innondation (flood)

J'avais aussi Bhopal Express, un chouette film indien produit par David Lynch sur la catastrophe industrielle de bhopal en 84, mais le film n'est pas distribué, j'en ai chier pour récupérer un divix en hindi sous titré anglais, bref ca fait chier.




merle a écrit:Oh je veux bien te croire, c'est des sujets extrêmement pointus, et c'est pas super "ludique" (en même temps pour ça ya C'est pas sorcier *sors*)
Tu te marre, mais c'est pas sorcier, c'est ultime en temps que vulgarisation scientifique pour jeune public, si j'avais leur budget, je ferais des trucs géniaux.


merle a écrit:le côté "cinéma" ouvre quand même une porte et via ce procédé de confrontation experts vs films de fiction,

C’était le but a la base, comment faire du contenus audiovisuel sur le risque majeur pas trop chiant, pour maximiser le potentiel d'audimat, en l'abordant de manière ludique, par le cinéma. Bref, je me suis vautrer, je risque pas de faire des vues avec ce truc la, mais c'est intéressant, et j'ai de quoi en faire une série, alors je dit pas non^^.



merle a écrit:je trouverais ça passionnant d'avoir des astronomes et/ou physiciens qui te démontent par A+B les films de SF qui se passent dans l'Espace par exemple... C'est passionnant de s'attarder sur la crédibilité des théories/lois scientifiques des films, même si là on entre dans un domaine un peu différent quand même de ce que vise cette série de documentaire.

Moi je ne me penche "que" sur le risques majeur, mais en l'occurence, ce concept d'analyse par des expert de la credibilité scientifique ou historique d'un film, ca existait avant moi. Je te conseille, puisque ca t'interesse de te pencher sur "Sorties Savante" sur Universcience.tv, ou sur la suite de documentaire "Un film, une histoire", diffusé sur france 5.



merle a écrit:N'empêche tu dois toucher à mort toi aussi, pour trouver le genre de questions pertinentes à poser et tt

Pour la réalisation/ecriture, c'est plutôt simple et ça demande juste du temps, faut connaitre le film par cœur, l'avoir vus 30 fois, avoir lus pleins de documents sur le contexte de production. Ensuite faut trouver un mec, connaitre ce qu'il fait, connaitre qui il est. Et pour finir, faut se mettre dans la tète de quelqu'un qui n'as vus le film qu'une seule fois et poser toutes les questions sur les passages et aspects qui te semblent vraisemblables ou tirés par les cheveux. C'est pas compliqué, ça demande juste de la maturation sur le film et c'est de loin l'aspect du travail qui me pose le plus de soucis. Je suis techos audiovisuel a la base, cadreur/monteur, je me retrouve a faire de l’écriture/conception/réalisation, et je suis pas vraiment a l'aise.

merle a écrit:
(ps : tu montes sur Première ou Final Cut ?)

J'était 100% Première avant, que je maitrise assez bien. Ça c'est produit sous FCP, avec les habillages sous Motion. Du coup je maitrise bien FCP aussi maintenant. Il y a Avid aussi mais je suis largué, c'est un système qui demande d’être appris vraiment alors que passer de FCP a Premiere et inversement demande au final assez peu de temps d'adaptation.

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Risques VS Fictions le Mar 25 Oct 2011 - 21:43

merle

avatar
Samourai
Samourai
Sereb a écrit:Risque majeur, c'est grosso modo un risque qu'une société encours, qui a peu de chances d'arriver, et qui si elle arrive fait que cette société serais dans une merde noire. C'est typiquement les risques listés sur le site. C'est la confrontation d'un aléa et d'un enjeu. L'avalanche (aléa) est un risque majeur quand des cons font des maisons (enjeux) au pied des montagnes, pas quand un skieur se fait niaqué. Et pour ton film, je l'ai jamais vus, mais faut que je vois ça pour voir si c'est jouable.

Hum, je sais pas si ça collerait mais ça se trouve si. Je ne l'ai pas vu, mais c'est un vieux film sur le transport de nitroglycérine sur une route défoncée.. Le synospis :
Venezuela, 1951. Après diverses péripéties, un groupe d'Européens a échoué à Las Piedras, une misérable bourgade où règnent la misère et le chômage. Un jour, un puits de pétrole est ravagé par un gigantesque incendie. Une compagnie pétrolière américaine, la SOC, décide alors d'embaucher quatre hommes afin de convoyer 400 kilos de nitroglycérine, répartis en 2 camions, jusqu'au puits de pétrole. Quatre des Européens sont engagés : Mario, Jo, Luigi et Bimba. Mais la tâche ne sera pas aisée, car les routes sont presque impraticables. Le moindre cahot peut donc être fatal...

Haha trop bien, dans mon post précédent j'avais commencé à parler de Twister (j'en ai vu des extraits quand j'avais 10ans), j'étais pas sur que ça colle, mais du coup j'avais vu juste XD Et j'avais pensé aussi Au "jour d'après" mais je ne me souvenais plus le titre.

sereb a écrit:Tu te marre, mais c'est pas sorcier, c'est ultime en temps que vulgarisation scientifique pour jeune public, si j'avais leur budget, je ferais des trucs géniaux.

Ha mais je ne dis pas le contraire, C'est pas Sorcier c'est juste énorme, quand j'étais petit j'étais ultra fan, c'est super bien foutu.

Merci d'ailleurs pour les noms d'émissions, je ne connais rien de tout ça donc j'irais jeter un oeil Smile

Mais c'est cool, tu élargis tes domaines de compétences ^^ Même si pour l'instant t'y es pas trop à l'aise, ça va venir.
C'est vrai que final cut et première sont foutus grossomodo pareil, j'avais eu aucun soucis de passer de l'un à l'autre, c'est plutôt le côté "mac" qui me saoulait au départ xD

En tout cas c'est un chouette projet, bon courage Smile

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Risques VS Fictions le Mer 26 Oct 2011 - 1:25

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
merle a écrit:
Hum, je sais pas si ça collerait mais ça se trouve si. Je ne l'ai pas vu, mais c'est un vieux film sur le transport de nitroglycérine sur une route défoncée.. Le synospis :
Venezuela, 1951. Après diverses péripéties, un groupe d'Européens a échoué à Las Piedras, une misérable bourgade où règnent la misère et le chômage. Un jour, un puits de pétrole est ravagé par un gigantesque incendie. Une compagnie pétrolière américaine, la SOC, décide alors d'embaucher quatre hommes afin de convoyer 400 kilos de nitroglycérine, répartis en 2 camions, jusqu'au puits de pétrole. Quatre des Européens sont engagés : Mario, Jo, Luigi et Bimba. Mais la tâche ne sera pas aisée, car les routes sont presque impraticables. Le moindre cahot peut donc être fatal...

T'as chié ta quote. XD
Sinon je vais le voir, mais je penses pas que ca le fasse, en transport de matière dangereuse, ca donne du transport de matieres qui mettent en peril une population en cas d'accident, la pour ton film il n'y a pas de populations, les seuls a prendre des risques sont les conducteurs. Je vois mal un expert traiter du transport de nitro sur un puit de petrole, ce qui est quand même une situation vraiment impensable maintenant.
En fait le seul film qui parle de TMD dans ma liste est unstoppable de tony scott, et je compte chopper un responsable de la sncf.

merle a écrit:Haha trop bien, dans mon post précédent j'avais commencé à parler de Twister (j'en ai vu des extraits quand j'avais 10ans), j'étais pas sur que ça colle, mais du coup j'avais vu juste XD Et j'avais pensé aussi Au "jour d'après" mais je ne me souvenais plus le titre.

Twister c'est chiant, parce que c'est des chasseurs de tornades et c'est pas vraiment courant en france, mais bon, les volcans non plus tu vas me dire. Je chopperais bien un type de météo france.

merle a écrit:Mais c'est cool, tu élargis tes domaines de compétences ^^ Même si pour l'instant t'y es pas trop à l'aise, ça va venir.

J'esperes, en tout cas, ca seras un bon point sur mon CV: "a conçus, préparer, réaliser et post produit une émission thématique sur le risque majeur au Cinéma sur toute une saison." Graaaaavvveee.


merle a écrit:C'est vrai que final cut et première sont foutus grossomodo pareil, j'avais eu aucun soucis de passer de l'un à l'autre, c'est plutôt le côté "mac" qui me saoulait au départ xD

Je suis d'accord, même si je me démerde bien en environement mac os, la seule chose qui me ralentis vraiment, c'est qu'après une longue session de FCP (ou de premiere), et que je repasse sur premiere (ou FCP), je me vautre immanquablement pendant quelques heures dans les raccourcis clavier.

merle a écrit:En tout cas c'est un chouette projet, bon courage Smile

C'est un peut mon bébé, puisque j'ai pondu le concept et la réa, du coup, on m'a proposé d'en faire 12. Ca vas etre overshort dans mon CDD mais c'est un chouette projet comme tu dis, et il y a moy d'en faire quelque chose de vraiment bien.

Âpres, la grande inconnue, c'est est ce que je vais fidéliser des spectateurs, est ce que je vais faire un peu de vues, est ce que la mayo va prendre auprès du public. Je m'attends pas a faire un buzz avec ca (lawl), mais si c'est pour avoir 50 vues en moyenne par vidéos, ca déprime un peut au regard du boulots que j'arrache dessus.

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Risques VS Fictions le Mer 26 Oct 2011 - 10:31

merle

avatar
Samourai
Samourai
Ouep le film ne doit pas trop coller du coup.

Oui je comprends, après c'est vrai que c'est pas évident de tout capter pour un public lambda, c'est du langage et des données assez pointus.. Cela dit oui, c'est un excellent point dans ton cv.. Une pote de ma promo (en scripte, elle) a dégoté le post de 3ème assistant sur un longmétrage que je visais, parce que ces cons là, même si moi j'avais la formation adéquate (et pas elle du coup), je n'avais pas d'expérience (je sortais de l'école..) alors qu'elle, même étant scripte, elle avait eu le bol d'avoir un contact qui l'avait pistonné pour un rôle de premier assistant sur une "web-série", job dans lequel elle avait assurée. Du coup pof, ça lui a débloqué le chemin direct.

C'est toujours une excellente chose, et ça t'ouvrira forcément des portes Smile Après c'est clair que si c'est pour être vu par trois péquins ça fait mal au c*l, mais ça peut peut-être intéressé des étudiants qui visent des postes d'experts, de chef d'entreprise etc. Enfin j'imagine que t'as déjà essayé d'aller voir de ce côté là.
Après ya aussi l'audience de base de ce genre de web-tv, je sais pas combien ça représente..

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Risques VS Fictions le Mer 26 Oct 2011 - 11:49

Mainmain

avatar
Daimyo
Daimyo
Tiens, va falloir que je me penche là dessus ce weekend!

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: Risques VS Fictions le Mer 26 Oct 2011 - 13:00

policenauts

avatar
Moderateur
Moderateur
ce film pourrait-il être dans ta liste?

http://fr.wikipedia.org/wiki/War_Games_%28film%29


_________________
Animals As Leaders:1 / Apocalyptica:1 / Arch Enemy:2 / Arkona:2 / Cradle of Filth:2 / Dalriada: 1 / Devin Townsend: 2 / Eluveitie:2 /
Epica:3 / Finntroll:2 / Galneryus:1  Gojira:3 / Gravity:2 / Iron Maiden:1 / Kalisia:1 / Korpiklaani:1 / Lacuna Coil:1 / Luna Sea:1 / Metallica:3 /
Myrath:1 / Nightwish(Tarja):1 / Rhapsody:2 / Sentenced:1 / Sonata Arctica:5 / Symphony X:1 / Tesseract:1 / Ultra Vomit:1 / Within Temptation:1 / X japan: 1,5 ^^
Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Risques VS Fictions le Mer 26 Oct 2011 - 14:44

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
merle a écrit:
mais ça peut peut-être intéressé des étudiants qui visent des postes d'experts, de chef d'entreprise etc. Enfin j'imagine que t'as déjà essayé d'aller voir de ce côté là.
Après ya aussi l'audience de base de ce genre de web-tv, je sais pas combien ça représente.

L'audience de cette web tv n'est pas faramineuse, t'as un compteur de vue public pour chaque vidéos si tu veut^^

Ouais, je penses qu'un étudiant en science politiques peut être très intéressé par la première. Faut faire de la promo et du démarchage, c'est très long.^^



Mainmain a écrit:Tiens, va falloir que je me penche là dessus ce weekend!
Hésite pas, avec grand plaisir.

policenauts a écrit:ce film pourrait-il être dans ta liste?

http://fr.wikipedia.org/wiki/War_Games_%28film%29

Non, nucléaire militaire et intelligence artificielle. C'est pas du risque majeur.

Mais c'est un très bon film au demeurant (sa suite sortie il y a peu est une bouse sans nom).

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: Risques VS Fictions le Sam 25 Fév 2012 - 17:40

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
Salut les mecs (et les filles).

Le quatrième épisode est en ligne, ou un sismologue analyse un vieux classique sortis en 74 du cinéma catastrophe avec Charlton Heston, "Earthquake".

Bref, si vous avez vus ce film, si vous souhaitez l'approfondir, ou si vous vous intéressez au sujet, n'hésitez pas.

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: Risques VS Fictions le Ven 9 Mar 2012 - 2:20

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
Désolé pour l'inélégance du double post. Le dernier épisode viens de sortir.



Pour le premier anniversaire du séisme japonais, voici l'analyse d'un film Japonais qui parles de séisme, "Sinking of japan". Réalisé par Higushi Shiji, ancien de la Gainax qui a travaillé sur Evangelion et qui y fait référence dans son film. C'est un film sortis en 2006 et qui viens d'être édité en france (suite au séisme du 11 mars de la cote pacifique du Tohoku), il est adapté d'un vieux classique de la littérature d'anticipation de Komatsu Sakyo, "La submersion du japon".
N'hésitez pas a m'en faire un retour.

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: Risques VS Fictions le Dim 22 Avr 2012 - 18:54

merle

avatar
Samourai
Samourai
Je viens de m'enfiler les épisodes sur les séismes (Tôkyô Magnitude 8, sinking of japan et Earthquake), c'est super intéressant. J'ai beaucoup aimé le fait qu'il y ait différentes approches : psychologique, scientifique... Et certains éléments culturels très pertinents viennent enrichir le tout de façon très plaisante. Les sujets m'ont semblé plus facile d'accès, peut-être est-ce par sensibilité personnelle, je sais pas, sans doute un peu, mais pour le coup ça m'a semblé peut-être moins austère (même si les autres aussi m'avaient intéressé, j'avais eu un peu plus de mal à accrocher sur la durée)
On apprend plein de trucs, on voit les mécanismes scénaristiques utilisés pour les films catastrophe, c'est toujours jouissif (enfin pour moi xD) de voir se faire démonter certains propos pseudo-scientifiques de ce genre de films, et chouette aussi de voir qu'ils sont jugés très intéressants sur certains points par les "experts" concernés.

J'aimerais beaucoup en voir d'autres traitant des retombées psychologiques de tel ou tel "risque majeur". Toute la discussion du mec sur le deuil traumatique m'a vraiment passionné.

C'est vraiment un super travail que tu fournis Sereb, je te souhaite de pouvoir poursuivre ce genre de taff si ça t'intéresse, en plus tu dois avoir des entretiens encore plus longs et intéressants que ce qui est mis en boite ^^v

Merci à toi en tout cas.

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: Risques VS Fictions le Lun 23 Avr 2012 - 11:08

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
Merci beaucoup pour tes encouragements. Ca me fait penser que je n'ai pas posté ici le dernier episode (sur Tokyo Magnitude 8.0).

Voila.





Sinon a priori cet épisode seras le seul a parler du deuil traumatique. C'est vrais que c'est passionnants, mais il y a pleins d'autres choses a faire.

C'est vrais que c'est plus facile d'acces, en faite la science politique est de loin l'angle le moins grand public, et le type sur le nucléaire tiens un discours un peu aseptysé (notamment parce qu'il ne parle pas en son nom propre, contrairement aux autres, mais en le nom de l'Autorité de Sureté Nucléaire), d’où l’austérité qui se dégage des deux premier épisodes.

Au montage je ne garde que la substantifique moelle de ce qui est dit, mais dans l'absolu il y a relativement peu d'arguments qui sont laissés de cotés. Mais plus ca vas, plus mes épisodes sont long, même si j'essaie de me stabilisé autour de 20 minutes (le prochain sur "Twister" dure prés de 30 minutes).

En tout cas, n’hésite pas a le montrer a d'autres si ca les intéresse, c'est pas bien grand public je sait.^^

Voir le profil de l'utilisateur

22 Re: Risques VS Fictions le Lun 23 Avr 2012 - 15:36

merle

avatar
Samourai
Samourai
Ha ben je les ai regardé/écouté avec mon copain :p Et il a trouvé ça bien intéressant aussi^^ J'attends avec impatiente l'épisode sur twister !
Mais je vais faire tourner oui, et je tâcherai de récolter des réactions^^

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: Risques VS Fictions le Mar 22 Mai 2012 - 16:56

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
Et bien le voilas
Twister vs un vrais météorologue.

Enjoy.

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: Risques VS Fictions le Mar 22 Mai 2012 - 21:59

merle

avatar
Samourai
Samourai
Cool merci ! Je regarderai ça vendredi !

Voir le profil de l'utilisateur

25 Re: Risques VS Fictions le Mer 5 Sep 2012 - 16:26

Serebei VII


Ashigaru
Ashigaru
Salut.

Après la pause estivale, le nouvel épisode de Risques vs Fictions viens de sortir, il confronte "Le jours d’après" a Valérie Masson-Delmotte, paleoclimatologue, directrice de recherche au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement. Autant dire que ça clash un peut, tant ce film est nawak scientifiquement.




Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum