Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les airs de classique chez X Japan

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Les airs de classique chez X Japan le Dim 20 Avr 2008 - 3:11

Nemo


Ronin
Ronin
Plusieurs airs de musique classique ou symphonique interviennent chez X Japan.

Je suis loin d'avoir su tous les identifier. Peut-être pourrez-vous m'aider.

Dans l'album Vanishing Vision, le morceau Alive reprend de façon légèrement syncopée et raccourcie, le début de la Sonate au Claur de Lune, de Beethoven (à partir de de 0'37")

Le drum solo dans On The Verge of Destruction se termine par un air connu, mais lequel ? (Idem après le drum solo du 30.12.1994)

Les drums solo suivants (notamment 31/12 1993, 1996 et 1997) se font sur des extraits d'Amethyst, Say Anything version Eternal Melody... et au moins une autre oeuvre.

Un air qui rappelle un peu Endless Rain précède le solo de piano du 31.12.1993, et accompagne la récitation qui précède le drum solo du 30.12.1994 (d'ailleurs, ce sont les paroles d'Art of life, non ?)

Dans Orgasm, le 31.12.1993 et le 30.03.2008, la 9ème symphonie de Beethoven est jouée à la guitare.

Le Largo de Handel (repris d'une mélodie à l'origine composée par Cavalli) précède le solo de piano du 30.12.1994 et les interprétations de Without You de 2008.

Avant les sections acoustiques (Tears et Longing) des 28 et 29 mars 2008, un morceau symphonique sert d'intermède (précédé d'un autre, puis du Largo de Handel sur quelques secondes le 28). Qu'est-ce donc ?

Les solos de piano de On the Verge of Destruction (1992) et Night of Madness (2008) reprennent un air connu... D'ailleurs, il est possible que d'autres airs se glissent dans les solos de piano.

Enfin, quelle oeuvre accompagne les solos de batterie de 2008 ? Si c'est un opéra, c'est du contemporain.



Dernière édition par Nemo le Dim 20 Avr 2008 - 3:18, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Les airs de classique chez X Japan le Dim 20 Avr 2008 - 3:17

Nemo


Ronin
Ronin
Au fait, les parties supplémentaires de Say Anything et Silent Jealousy dans l'album Symphonic Silent Jealousy (de 4'08" à 5'46" pour Say Anything et de 1'00" à 3'31" pour Silent Jealousy) ont-elles été composée par Yoshiki ?
Si c'est le cas, chapeau !

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Les airs de classique chez X Japan le Dim 20 Avr 2008 - 5:15

Atishi

avatar
Yamabushi
Yamabushi
Avant les sections acoustiques (Tears et Longing) des 28 et 29 mars 2008, un morceau symphonique sert d'intermède (précédé d'un autre, puis du Largo de Handel sur quelques secondes le 28). Qu'est-ce donc ?

lol c est le single de toshi... d ailleur il se gene pas pour en faire la promo :p

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Les airs de classique chez X Japan le Dim 20 Avr 2008 - 10:44

Numa

avatar
Ashigaru
Ashigaru
Tu oublies Rose Of Pain, dont l'intro est unre reprise de la fugue en sol mineur de JS Bach ^^

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Les airs de classique chez X Japan le Dim 20 Avr 2008 - 11:30

Le morceau du solo de Piano est le thème du lac des cygnes de Tchaikovsky.

D'autre part, le morceau diffusé lors du drum solo de yoshiki durant le live On the verge of destruction est La Moldau de smetana.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Les airs de classique chez X Japan le Dim 20 Avr 2008 - 12:36

Nemo


Ronin
Ronin
Ouiiii j'avais oublié de citer Rose of Pain Smile J'en avais entendu parler.

Merci pour les infos, on avance...

Il reste l'accompagnement du drum solo du Last Live, hors Amethist et Say Anything, notamment lorsqu'il y a du piano (d'ailleurs est-ce que c'est le même que pendant le drum solo du 30.12.1994 ? Ca y ressemble), la musqiue du récitatif de 1994 qui précède le drum solo, et le chant soprano sur les drum solos de 2008.

Plus les deux étonnants passages cités sur Symphonic Silent Jealousy, plus tout ce qu'il a pu jouer dans les piano solos que je ne connais pas.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Les airs de classique chez X Japan le Dim 20 Avr 2008 - 19:46

Yoshide

avatar
Ronin
Ronin
il reprend le "Lac des Cygnes" lors de son piano solo dans le concert du 29.03.08. la musique qui précède le drum solo en 1994 ( la ou il y a des paroles d'art of life ) fait partie de Eternal Melody II, je crois que c'est " ima wo dakishimete "

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Les airs de classique chez X Japan le Dim 20 Avr 2008 - 20:43

Zenyaku

avatar
Samourai
Samourai
Dans rose of pain sur la fin, (on l'entend super dans le with orchestra) il y a un bout de la 9ème symphonie aussi.

Et pour les albums symphonic ils n'ont rien à avoir avec X Japan dans la composition. Ce sont des albums non officiel ou remix comme vous voulez :p

Voir le profil de l'utilisateur http://www.zenyaku.fr

9 Re: Les airs de classique chez X Japan le Dim 20 Avr 2008 - 20:54

Forever

avatar
Yamabushi
Yamabushi
Sinon vous savez si le Eternal Melody (le premier) de Yoshiki a été Orchestré par George Martin uniquement, ou avec l'aide de Yoshiki?

Pour ma part je pense que Yoshiki a indiqué les directions musicales a prendre et a ensuite laisser le feu vert a George Martin, puis ensuite Yoshiki a donné son avis final sur les compositions...

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Les airs de classique chez X Japan le Dim 20 Avr 2008 - 21:51

d0zzer

avatar
Ronin
Ronin
Tu peux trouver un bon article ici sur la conception de Eternal Melody. D'après ce que j'ai compris Yoshiki à arrangé lui-même les morceaux de X et il a dirigé l'ochestre. George Martin est le producteur de l'album,c'est lui qui a mixé les morceaux.

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Les airs de classique chez X Japan le Dim 20 Avr 2008 - 22:25

Forever

avatar
Yamabushi
Yamabushi
Oui effectivement, j'étais a coté de la plaque en fait! Razz

Tres interressant l'article, merci^^

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Les airs de classique chez X Japan le Lun 21 Avr 2008 - 1:02

Nemo


Ronin
Ronin
d0zzer a écrit:Tu peux trouver un bon article ici sur la conception de Eternal Melody.

Merci pour le lien. C'est une traduction du livret du CD.

Les précédents albums orchestraux s'y font descendre en flammes ! Et pourtant... c'est ceux que je préfère !

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Les airs de classique chez X Japan le Lun 21 Avr 2008 - 9:57

bruzzf

avatar
Shinsengumi
Shinsengumi
pour le drum solo, il y a aussi le Concerto pour piano No. 2 de Rachmaninoff

dans Art of Life, il y a de fortes inspirations de la Symphonie No. 8 de Schubert

pour ce qui est de Orgasm, ils y jouent l'Hymne à la Joie (qui fait bien partie de la 9e symphonie de Beethoven)

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Les airs de classique chez X Japan le Mer 23 Avr 2008 - 1:04

Nemo


Ronin
Ronin
bruzzf a écrit:dans Art of Life, il y a de fortes inspirations de la Symphonie No. 8 de Schubert

cheers
Joli ! Fallait le trouver !

Et en plus c'est écrit dans l'article de Wikipédia sur la Symphonie de Schubert !

Yoshiki Hayashi, leader du groupe mythique X Japan, s'est inspiré de cette symphonie pour son oeuvre "Art of Life"

J'ai téléchargé la symphonie sur la page de Wikipedia

Après une écoute, j'ai trouvé trois courts passages en commun.

Schubert, mvt 1, 0'15" à 0'30" = X Japan 10'46" à 10'54"

Le thème de Schubert, aux violons, est à deux voix, il est simplifié et joué par Hide, il me semble, à la guitare.


Schubert mvt 1 8'38" à 8'51" = X Japan 26'28" à 26'43"
Le thème de Schubert est joué aux violons, accompagné aux cuivres, avec une note jouée par les cuivres aigus.
Dans Art of Life, le thème aux violons est joué à deux hauteurs différentes simultanément par Pata et Hide, puis répété de façon plus complexe avec une guitare et les claviers, le tout accompagné de Heath qui joue la partie des cuivres de Schubert. La note seule aux cuivres aigus n'est pas reprise, il me semble.


X Japan enchaîne immédiatement avec la partie 3'23" à 3'39" du 2e mvt de Schubert, qui se déroule de 26'43" à 27'15" dans Art of Life.
La mélodie de Schubert est complexe, jouée aux altos, violons, et trois voix de cuivres.
Le thème principal, aux altos, est repris dans Art of Life à la guitare, tandis que les violons sont repris au clavier et les cuivres graves à la basse.
Excepté le duo de piano, c'est la partie mélodiquement la plus complexe chez X Japan. Yoshiki répète ensuite le passage, à 26'59", en doublant le thème des altos avec la deuxième guitare, en plus aigu (par Pata, si je le situe enregistré à gauche). Une deuxième mélodie est ajouté au clavier, qui ne me semble pas tout-à-fait correspondre aux deux voix de cuivres aigus de Schubert. Mais c'est difficile de tout suivre étant donné le nombre de mélodies qui s'entrecroisent (quatre à la fois !).

La conclusion de ce passage reste en rythme chez Schubert (3'36" à 3'38"), tandis que Yoshiki poursuit dans une très grande richesse musicale avec d'abord le rythme modifié pendant deux mesures (27'11" à 27'15"), en utilisant des triolets de noires (9 notes par mesure au lieu de 6) et ensuite en réintroduisant une mélodie complexe avec le premier piano (27'16 à 27'33").


Sans parler de l'incroyable partie de batterie !... Art of Life est vraiment un morceau exceptionnel...
Il faudrait faire un jour une analyse du duo de piano du concert du 30.12.1993.
Je trouve que Yoshiki parvient à raconter musicalement (si l'on peut dire), tout le texte de la chanson, juste avec son piano. Le premier piano, lancinant, semble rendre fou le second piano par sa monotonie, et le conduit à construire un "mur autour de son coeur", qui le fait plonger dans la folie et la souffrance.


Cela me rappelle irrésistiblement The Wall the Pink Floyd. Comme si toute l'histoire du film était condensée dans ce duo de piano. La marche des écoliers ou des armées serait représentée par le premier piano qui répète, répète, et répète encore jusqu'à l'explosion de folie qui a lieu au milieu du film, lorsqu'on voit le visage de l'affiche surgir du mur dans la séquence animée.
La fin du duo comporte aussi des points communs avec la fin du film : Yoshiki s'abat sur son clavier, vidé, terrassé par sa folie, il n'a plus la force de jouer. Toshi annonce alors qu'il brise le mur autour de son coeur, mais la suite de la chanson n'est guère optimiste. Dans le film, le mur se brise, et je crois me rappeler qu'il s'ouvre sur une image de ruines mais pas tout-à-fait mortes.

J'aime la façon dont Toshi termine la version studio d'Art of Life. Très symbolique, que ce soit délibéré ou non. Le thème chanté, qui s'achevait sur le mot "dream" avant le duo de piano, s'achève ici finalement sur le mot "life". Comme si on revenait du rêve à la réalité après avoir brisé le mur qui enfermait le coeur. Et il est chanté, chose très inhabituelle pour la dernière note d'un morceau, sur la tierce.

On finit normalement un morceau sur la tonique, c'est à dire la note qui sert de base de référence à la mélodie. Roger Rabbit nous le rappelle bien lorsque le méchant, dans "Qui veut la peau de Roger Rabbit" évoque une mélodie connue en frappant de sa canne pour le faire sortir de sa cachette. Il la laisse volontairement inachevée, sur la dominante (la quinte de la tonique), et Roger ne peut pas se retenir de chanter la fin, tellement cela sonne incomplet à l'oreille.

Toshi, en laissant la dernière note de la mélodie sur la tierce, nous invite à poursuivre l'histoire. On a l'impression qu'il manque la suite.
Comme si malgré la ruine laissée par la destruction du mur, la vie allait se poursuivre tant bien que mal.

Ce n'est là qu'une impression personnelle, bien sûr. D'ailleurs, en live, Yoshiki complète la mélodie en ajoutant la tonique, dans le grave au clavier.

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Les airs de classique chez X Japan le Mer 23 Avr 2008 - 1:27

Atishi

avatar
Yamabushi
Yamabushi
*clap clap*

Merci pour l analyse Smile

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: Les airs de classique chez X Japan le Mer 23 Avr 2008 - 1:48

Lister

avatar
Shinsengumi
Shinsengumi
Atishi a écrit:
Avant les sections acoustiques (Tears et Longing) des 28 et 29 mars 2008, un morceau symphonique sert d'intermède (précédé d'un autre, puis du Largo de Handel sur quelques secondes le 28). Qu'est-ce donc ?

lol c est le single de toshi... d ailleur il se gene pas pour en faire la promo :p

PAs plus que ... Violet UK qui n'as pas ça place dans ce concert, pauvre Pata Sad

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Les airs de classique chez X Japan le Mer 23 Avr 2008 - 2:08

valire

avatar
Yamabushi
Yamabushi
Mdr ! Oui c'est vrai qu'il avait l'air de considérer toutes ces filles comme autant d'extraterrestres ! Et puis à côté d'une bassiste destroy qui faisait au moins une tête de plus que lui MDR quoi !

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: Les airs de classique chez X Japan le Mer 30 Avr 2008 - 10:25

bruzzf

avatar
Shinsengumi
Shinsengumi
je viens de remarquer en écoutant Silent Jealousy que le petit passage piano vers 4:10 est un petit extrait du Lac des Cygnes de Tchaikovsky (vers 2:00 sur la "Ballet Suite")

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: Les airs de classique chez X Japan le Jeu 1 Mai 2008 - 17:59

Nemo


Ronin
Ronin
Merci de l'info.

Décidément, quelles références il a, ce Yoshiki... J'imagine bien une liste de groupes rock avec leurs influences : Led Zep, Pink Floyd, les Stones... et puis arrivé à X Japan, on a Tchaikovsky, Shubert, Jean-Sébastien Bach... Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: Les airs de classique chez X Japan le Lun 5 Mai 2008 - 18:58

Quelqu'un sait quel est le titre de l'opéra utilisé dans le solo de batterie du concert du 29 Mars ? Ca m'serait vachement util ;D

Voir le profil de l'utilisateur http://twins-music.skyrock.com

21 Re: Les airs de classique chez X Japan le Sam 10 Mai 2008 - 22:40

Nemo


Ronin
Ronin
Pied de Table a écrit:D'autre part, le morceau diffusé lors du drum solo de yoshiki durant le live On the verge of destruction est La Moldau de smetana.

J'ai écouté le CD de classique "Yoshiki selection 1". La plupart des accompagnements du drum solo de On the Verge of Destruction s'y trouvent.

Avant le solo : Sicilienne de la Sonate pour flûte et clavecin en mi majeur BWV 1031 de Jean-Sébastien Bach
Pendant le solo : Vltava (La Moldau), de Bedrich Smetana, extrait de Ma Vlast (Ma Patrie).
Puis, lors de la pause, au piano, Kreisleriana, op16 VIII vivace E Scherzand, de Robert Alexander Schumann
Puis de nouveau La Moldau
Enfin, après le solo, Air on G string from suite n°3, de Jean-Sébastien Bach.

C'est ce dernier que j'avais déjà entendu quelque part. Je ne connaissais pas du tout Smetana.

Voir le profil de l'utilisateur

22 Re: Les airs de classique chez X Japan le Mer 28 Mai 2008 - 4:02

C'est vraiment de belles analyses que vous faites! Merci! Smile

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: Les airs de classique chez X Japan le Mer 28 Mai 2008 - 12:20

Hikaru

avatar
Shinsengumi
Shinsengumi
Et c'est surtout "incroyable" (ou du moins surprenant) qu'un groupe (LE groupe) de metal/visual kei ait des influences classiques. C'est rare je pense... Et c'est bien ! (y'a qu'à voir le résultat Razz)

Voir le profil de l'utilisateur http://hikabox.com

24 Re: Les airs de classique chez X Japan le Mer 28 Mai 2008 - 12:40

Xalfen

avatar
Samourai
Samourai
Hikaru a écrit:Et c'est surtout "incroyable" (ou du moins surprenant) qu'un groupe (LE groupe) de metal/visual kei ait des influences classiques. C'est rare je pense... Et c'est bien ! (y'a qu'à voir le résultat Razz)

Bien sur aucun groupe n'a d'influences classique...


J'hallucine.

Voir le profil de l'utilisateur

25 Re: Les airs de classique chez X Japan le Mer 28 Mai 2008 - 12:44

Hikaru

avatar
Shinsengumi
Shinsengumi
J'ai po dit ça. Shocked

Voir le profil de l'utilisateur http://hikabox.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum